old couple model standing on money coins saving for concept investment mutual fund finance and pension retirement
Epargne
|
investissement
|
10/09/2020

Faut-il transférer son PERP en 2020 ?

Le PERP a vocation à disparaître au profit du nouveau PER mis en place par la loi PACTE d’octobre 2019. Cette réforme ne supprime pas les anciens plans d’épargne mais incite à leur transfert vers le nouveau dispositif qui offre beaucoup plus de souplesse afin d’encourager les français à investir pour préparer leur retraite.

Pourquoi placer son argent dans un produit d’épargne retraite ?

Le nouveau plan d’épargne retraite (PER), disponible sur le marché depuis le 1er octobre 2019,permet à l’épargnant de se constituer tout au long de sa vie active une épargne qui lui assurera des revenus complémentaires au moment de sa retraite.

Le PER est alimenté par le biais de versements réguliers programmés ou libres, bloqués jusqu’à votre départ à la retraite. Ce plan vous offre également une fiscalité avantageuse, qui permet de bénéficier, suivant les cas, d’une réduction ou d’une exonération d’impôt.

Quels sont les produits d’épargne retraite disponibles actuellement sur le marché ?

Les anciens plans d’épargne individuels, les PERP (Plan d’Épargne Retraite Populaire) et les contrats Madelin (l’équivalent du PERP pour les travailleurs non-salariés), seront encore commercialisés jusqu’en octobre 2020. Passée cette date, seul le nouveau PER (Plan d’Épargne Retraite) pourra être souscrit mais les anciens PERP déjà ouverts subsisteront et leur gestion se poursuivra de la même manière qu’auparavant.

L’épargnant a d’ores et déjà le choix de demander le transfert de son PERP en PER, il s’agit là d’une simple option et non d’une obligation, le PERP peut ne jamais être transféré.

De ce fait, de nombreux épargnants doivent réfléchir sur l’opportunité de transférer leur ancien PERP sur le nouveau dispositif. Effectuer ce transfert est une évidence en raison des avantages significatifs que procure le PER mais l’opération peut être chargée en frais selon les assureurs.

Quid des frais de transfert

Ceux-ci prévoient souvent des frais de transfert pour la sortie du PERP et des frais d’entrée et de versements sur le PER. En ce sens, la réforme de 2019 limite non seulement les frais de transfert à 5% de l’encourt, mais surtout impose l’absence totale de frais si le PERP a plus de 10 ans. Les PERP et les PER ont les mêmes modalités de fonctionnement en phase d’épargne et il est possible de détenir plusieurs PERP et PER (la loi impose seulement un plafond de versements déductibles commun à tous). Il est ainsi tout à fait opportun d’attendre les 10 ans de votre (ou vos) anciens PERP afin de les transférer gratuitement.

Pour ce qui est des frais d’entrée, il s’agit de sélectionner un PER offert par un courtier ou un assureur qui applique des frais d’entrée à 0%, ce qui tend à devenir une pratique courante grâce à la concurrence croissante sur ce marché.

Il est donc recommandé aux épargnants disposant d’anciens PERP d’ouvrir un nouveau PER comportant les frais amoindris sur lequel effectuer les versements souhaités à partir de 2020. Les PERP peuvent ainsi continuer à fructifier avec les sommes déjà comprises et le transfert devra se faire au moment où il ne coutera rien à l’épargnant, soit au maximum 10 ans après la souscription.